Articles à la une

Comprendre l'étiquette d'un vin

Lorsqu'on se retrouve face à un étalage de bouteilles de vin on se retrouve souvent déboussolé par cette grande variété d'étiquettes. Selon les origines et la créativité des embouteilleurs, elles peuvent être de forme et d'apparence bien différentes et ne présentent pas toujours des informations similaires. Mais comme vous vous en doutez, le vin est soumis à une règlementation très stricte qui oblige aux vignerons d'indiquer un certain nombre de mentions obligatoires et d'autres facultatives.
Petit topo pour repérer les infos importantes en un clin d'oeil :

Les mentions obligatoires


1. L'exploitation viticole
Il s'agit généralement de l'information la plus lisible et qui nous saute directement aux yeux. Quoi de plus normal nous direz-vous... Vous retrouverez bien souvent les termes "Château", "Domaine" ou "Clos" précédant les noms des exploitations sans qu'il n'y ait pour autant de hiérarchie entre ces expressions. À noter seulement qu'un clôture en pierres est nécessaire à l'utilisation du terme "Clos".

2. L'appellation
Information la plus importante, l'appellation nous donne une indication sur l'origine géographique du vin mais aussi sur ses principales caractéristiques et ses règles de contrôle. En effet, chaque appellation fixe les règles de culture et régule la production du vin en limitant par exemple le rendement des exploitations (quantité d'hectolitres/hectare) ou encore l'utilisation de certains cépages.

3. Le signe officiel de qualité
En France, les signes officiels de qualité se répartissent en deux groupes : les vins avec "Appellation d'origine contrôlée" (AOC) et les vins avec "Indication géographique protégée" (IGP). Le terme "AOC" s'accole au nom de l'appellation alors que le terme "IGP" se joint à l'aire géographique de production du vin (par exemple : IGP Méditerranée signifie que le vin a été produit aux abords du bassin méditerranéen).
La réelle différence entre ces deux signes officiels se situent au niveau de leur règlementation qui est plus lourde et contraignante pour les AOC que pour les IGP.
La seule exception concerne les Champagnes pour lesquels la mention AOC n'est pas obligatoire.

4. Le millésime
Attention, le millésime présent sur les étiquettes indique seulement l'année de la vendange et nous confirme que le vin est issu uniquement de raisins récoltés à ce moment-là. Il peut arriver qu'aucun millésime ne soit inscrit sur l'étiquette. Cela signifie tout simplement que le vin a été produit avec des raisins issus de millésimes différents.
Là encore, les Champagnes sont sujets à des exceptions. Seulement une petite partie des Champagnes sont millésimés car les récoltes ne sont souvent pas assez riches pour une production abondante.

5. La mise en bouteille
La mise du vin en bouteille peut se faire au sein de l'exploitation viticole. Seront alors aposées les mentions "mise en bouteille au château", "mise en bouteille au domaine" ou "mise en bouteille à la propriété". Celles-ci sont un gage de qualité puisque la propriété reste maître de son assemblage et de l'élaboration de ses vins.
La mise en bouteille peut également être opérée par un tiers (souvent un négociant) qui peut l'effectuer dans la région ou directement au domaine à l'aide d'un camion d'embouteillage. Vous retrouverez alors la mention "mise en bouteille par...".

6. Le degré alcoolique
Le degré alcoolique est exprimé en pourcentage indiquant la proportion d'alcool dans la bouteille de vin. Selon la règlementation, cette indication doit être au plus proche de la réalité, demi-degré près.


Les mentions facultatives


La cuvée : certains domaines choisissent de donner un nom à quelques-unes de leurs cuvées.
Le ou les cépage(s) : pour les appellations autorisant l'utilisation de plusieurs cépages, il est fréquent de préciser ceux qui ont été assemblés pour élaborer le vin.
L'indication "contient des sulfites" : l'ajout de soufre (produit naturel) évite l'oxydation du vin.
L'indication "Elevé en fûts de chêne" : cela indique que le vin est passé en barriques. Il aura en principe un potentiel de garde plus important.


Une fois le moment venu de choisir votre bouteille, ces petites explications devraient vous aider à faire votre choix. Il s'agit maintenant de bien la déguster !

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.